mercredi 9 décembre 2009

Stop Breaking Down

Voilà, les tournois, c'est fini pour 2009, mais les semaines qui viennent ne seront pas pour autant reposantes. Noël arrive, j'ai des tonnes de trucs à boucler, et ça va me pourrir les vacances si je n'ai pas terminé avant, parce que je n'arriverai pas à penser à autre chose.

Les deux derniers déplacements de l'année ont été réussis. Aussitôt remis de la grippe, j'ai foncé vers Vilamoura. L'épreuve était déjà commencée, et je n'ai couvert que la seconde moitié, mais pas question de manquer un EPT, à fortiori une nouvelle étape. C'était la première fois que je débarquais au Portugal. Le tournoi a eu lieu au sein d'une station balnéaire du sud, sans vie en plein milieu du mois de novembre, mais aux environs superbes. Le tournoi m'a tenu en éveil jusqu'au bout grâce à la belle performance de Michel, qui termine en sixième place. C'est un amateur local qui a battu le belge Pierre Neuville en tête à tête.

Tout de suite après, Prague, que je connais bien maintenant, c'est là que j'y avais réalisé mon premier reportage pour Winamax, il y a deux ans tout pile, Arnaud Mattern avait gagné, belle entrée en matière pour moi. Un autre joueur du Team va briller cette année, mon colocataire et meilleur pote de road-trips californien Anthony Roux. Celui que l'on appelle plus communément Tallix, voire Tallisque a eu pour la première fois l'occasion de se monter un gros tapis, et de déployer l'entendue de ses talents. J'ai été vraiment impressionné devant certains des coups qu'il a joués. Une belle démonstration pour tous ceux qui ne le connaissaient qu'à travers ses résultats en tournoi (minces) sans prêter attention à sa très lucrative activité quotidienne : le cash-game sur Winamax. Et une belle façon de conclure 2009 à la fois pour Anthony (trois finales en tout), et pour l'ensemble du Team (qui a été présent sur tous les fronts).

Pour le reste, allez-voir directement mes reportages, car je n'ai pas fait grand chose à côté. Boulot, boulot, boulot et rien d'autre. Surtout à Prague, où Paco a abattu un travail de titan. Je suis resté tous les soirs dans la chambre à regarder monter des vidéos jusque cinq heures du matin. Il a fait une semaine de cent heures, grosso modo. On a juste eu le temps de s'amuser le dernier soir, Tallix avait organisé un petit truc pour fêter sa finale, mais j'ai reçu le lendemain au moins six demandes désespérées de différentes personnes présentes à cette soirée me suppliant de ne surtout rien raconter sur mon blog. Rien de nouveau sous le soleil, de toute façon. Vous savez déjà tout. De vieilles histoires de sexe, drogues, rock'n roll, et prostituées lesbiennes s'emboitant sur scène.

Là, dans quelques heures, je me rends à Paris pour deux jours. Il y a des trucs à tourner avec le Team, et une soirée presse jeudi soir, et il paraît que ce serait une bonne idée que je sois là. Je n'ai absolument rien à dire à mes confrères des médias généraliste, mais soit. Peut-être qu'on aura l'occasion de sortir un peu avec les joueurs, enfin j'espère. Où je pourrais aller à l'ACF, histoire de rentabiliser ma cotisation avant l'échéance (je n'ai été qu'une fois sur les Champs cette année). Après, je passe le week-end chez mes parents, et ensuite retour à Londres pour boucler l'année au bureau. Pendant tout ce temps, je vais surement constamment penser au futur proche, qui ne me donne guère le sourire. L'ouverture du marché, l'implantation de Winamax à Paris, tout ça. Et je vais aussi penser au passé, parce que mine de rien, en plus d'une année, c'est une décennie se termine. L'heure des bilans, des best-of, des Top 10, et tout le bazar. Qu'est-ce qu'on va retenir des années 2000 ?

Mon interview de Shaun Deeb a eu beaucoup de succès, et a été reprise par pas mal de site. Un lien sur le forum américain 2+2 a donné un coup de boost étonnant au traffic, multiplié par trois durant quatre jours. Déception, l'excitation autour de l'article concernait le dernier paragraphe, qui n'avait pas grand rapport avec le sujet de l'article. Je regrette de l'avoir écrit, du coup. Mon but était juste d'insérer quelques thèmes que nous avons abordé durant la semaine (au resto, devant la télé, dans les taxis, etc) sans trop les développer. Donc, pour clarifier : je n'ai aucune info sur l'état civil du fameux "isildur1" autre que ce que m'a dit Shaun, qui estime qu'il s'agit de Viktor Blom avec 90% de certitude, après avoir discuté avec de nombreux joueurs. En outre, si Blom a réussi à très vite cerner Tom Dwan, c'est très certainement parce que "martonas" avait mis à sa disposition sa base de données de mains jouées contre "durrrr". Voili voilou. Vous venez de lire un mauvais post torché en un quart d'heure et avez donc tout à fait raison de vous sentir arnaqué.

4 commentaires:

Giorgio a dit…

Ouais c'est de l'arnaque ton post, y'a pas les détails croustillants de la soirée à Prague :-)

girondin75 a dit…

Membre de la presse généraliste que tu risques de croiser jeudi soir, et lecteur assidu de ton blog/coverage, c'est avec tristesse que je constate ton peu d'intérêt pour la soirée :)

Dethier Eric aka Hysteric a dit…

76 lignes, 1253 signes. Mwouai un peu déçu tu nous avais habitué à mieux.

T'es fou je déconne. bon certe pas aussi travaillé dans la compo que d'habitude mais tout de même très agréable à lire.

Très tranche de vie sortie sur le vif.

tifus a dit…

Benjo ,

Message qui n'a rien à voir avec ton blog , cependant tu devrais écouter "them croocked vultures" .

http://www.telerama.fr/musiques/them-crooked-vultures,49754.php#cmtposter

Ici une critique du groupe et matte la line-up de malade .

Jte conseille ça et tu me diras quoi .