mardi 13 octobre 2009

Coming soon


On y est presque... La table finale du plus gros tournoi de poker du monde, c'est dans moins d'un mois. Souvenez-vous, c'était le 15 juillet dernier - ça me paraît une éternité : peu après minuit, on avait laissé en plan neuf joueurs après une bataille titanesque de 12 jours qui en avait rassemblé 6,494 au départ.

Pour ces neuf heureux élus - un casting hétéroclite réunissant pêle-mêle un français, le meilleur joueur du monde et un chip-leader amateur, bûcheron de son métier - il s'en est passé des choses, depuis.

Et le meilleur reste à venir, avec un dernier chapitre qui s'annonce extraordinaire. C'est pour ça que je serai à Las Vegas le 7 novembre prochain pour couvrir en direct la finale des World Series of Poker. L'histoire du poker va s'écrire avec un grand H ce jour là, et je ne la manquerais pour rien au monde.

(photo : Anne Laymond / www.pokerpics.co.uk)

5 commentaires:

Eiffel a dit…

Nous attendons tous cette finale avc impatience !

Sait-tu si le bucheron a joué dans l'intervalle ? et si oui, a-t-il fait quelques perfs, comme notre Antoine national ?

aldanjah a dit…

oui, tous derriere Tonio !

Glod a dit…

"Tonio" a trop gaché de chatte ces derniers temps, imo il va soit se prendre un big setup d'entrée, soit perdre un 80/20 d'entrée :(

Benjo a dit…

Effel : je présenterai les finalistes un par un à l'approche du grand jour, en indiquant notamment quelles furent leurs activités durant ces trois derniers mois. :-)

Eiffel a dit…

merci Benjo !

@Glod : "gâcher de la chatte" n'a aucun sens ! les probabilités n'ont que faire de ce qui s'est passé avant.
tu peux lancer 1 million de fois pile ou face, la prochaine fois, tu auras toujours une chance sur 2 de l'emporter, même si, sur les 1 millions de fois précédentes, tu as 450 000 piles et 550 000 faces...

quand au concept qui entendrait qu'Antoine gagne grâce à la chance, à combien situes-tu la probabilité de réussir sur autant d'event grâce à seulement la chance ? 1 chance sur 100000... à ce niveau-là, je pense qu'il faut plutôt parler d'edge que de chance ;-)