samedi 13 septembre 2008

Un peu pénible

J’entends dire ça et là qu’il n’y a pas assez des mises à jour sur ce blog. Les gens se plaignent, les gens sont pas contents, et ils le font savoir bruyamment. Soit. Allons-y. Hop.

J’aime Barcelone. C’est une ville parfaite. Jolie, ensoleillée, débordante d’activité, riche culturellement, où l’on mange divinement et l’on fait des rencontres intéressantes. En revanche, je déteste couvrir des tournois de poker à Barcelone.

Je viens d’enchaîner trois journées de travail consécutives de douze heures chacune au Gran Casino qui m’ont laissées dans un état de frustration maximal. Ce casino, à l’atmosphère au demeurant fort sympathique, n’est clairement plus adapté à la tenue d’un tournoi qui grossit d’année en année, que ce soit par le nombre de joueurs présents, ou par le nombre de journalistes venus les couvrir.

Ils étaient 619 joueurs au départ pour le tournoi inaugural de la saison 5 de l’European Poker Tour, soit 86 de plus qu’en 2007. Alors que de l’autre côté de l’Atlantique, la participation aux tournois majeurs ne cesse de baisser (cf l’épreuve du WPT au Bike à LA), ici c’est l’inverse, et l’on ne s’en plaindra pas.

Les organisateurs ont tassé tant bien que mal une trentaine de tables dans la zone restreinte réservée au poker, espacées entre elles par seulement quelques centimètres, rendant la circulation difficile. En salle de presse, c’était pire : plein de journalistes représentant des sites dont je n’ai jamais entendu parler ont débarqué en masse. On se marchait dessus. Forcément, la connexion Internet n’a pas tenu, et les pannes furent légion durant les trois derniers jours, rendant plus que difficile le suivi du tournoi et la publication des infos. C’est super frustrant, j’ai l’impression de passer à côté du tournoi, de ne rien comprendre au scénario. Le reportage s’en ressent : les articles sont désordonnés. Ca manque de liant. C’est un peu mou. Mais j’imagine qu’il va falloir s’y habituer, et s’adapter : la popularité du poker ne faiblit pas en Europe (une bonne nouvelle en soi), et les médias présents seront toujours plus nombreux, et les salles de presses de plus en plus bondées.


Le trop plein ?

Le problème, c’est que les nouveaux arrivants ne sont parfois pas tout à fait au courant des règlements et usages en vigueur sur le circuit. Témoins cette bande d’Italiens qui n’hésitent pas à te bousculer pour se précipiter à une table dès qu’un gros coup est en train de se produire. Pire encore, quand un de leurs compatriotes gagne un gros coup, ils se mettent à célébrer bruyamment, taper dans les mains du joueur en question, etc… Inadmissible. Perso, je suis toujours content quand je suis témoin d’un gros coup gagné par Arnaud Mattern ou ElkY, mais j’essaie de contenir ma joie. Il y a des limites à respecter en tant que journaliste : nous nous devons de garder autant que possible une position passive d’observateurs, et avoir la courtoisie de se rappeler qu’en face d’un ami qui remporte un gros pot, il y a un joueur qui vient d’en perdre un. Je n’ai pas été le seul à m’étonner de ce comportement, et des mesures vont être prises pour éviter que cela se reproduise.

En revanche, j’ai beaucoup aimé le travail effectué par Harper de ClubPoker.net et le mec de Neopoker.fr (dont le nom m’échappe sur le moment) C'est vivant, intéressant, parfois rigolo, bref du bon boulot. Coup de chapeau à eux, ils ont bossé dur, en solo, et je suis bien placé pour savoir que ce n’est pas une tâche facile.

Côté poker, la troisième journée du tournoi va commencer dans deux heures. Ils ne sont plus que 36 et il ne reste plus aucun français en course : c’est la grosse déception de la semaine. Ils étaient 68 au départ, soit plus de 10% des inscrits, et aucun d’entre eux n’a atteint le top 50, malgré la qualité des joueurs présents (Benyamine, ElkY, Biéchel, le Team Winamax, etc) Tout au plus a-t-on vu deux joueurs amateurs se glisser de justesse dans les places payées. Par contre, carton plein pour le cousin Belge Davidi Kitai, qui entamera la partie en position d’énorme chip-leader. En route vers le doublé, trois mois après sa victoire aux WSOP ? En tout cas, Davidi est bien parti pour atteindre la table finale…



Il est 13h23, il faut que je me depêche de terminer ce post, j’ai un briefing avec l’équipe télé de Sunset & Vine. L’EPT Live et de retour, et j’ai la chance d’être à nouveau aux commandes pour la commenter retransmission en direct en français. Je suis un peu rouillé, cela fait six mois que je n’ai pas pratiqué. J’ai le trac ! Rendez vous sur http://www.eptlive.com/ dès 15 heures… Souhaitez-moi bonne chance !

9 commentaires:

vangaver a dit…

bon courage a toi,benjo.
c'est comme le velo, cela ne s'oublie pas...
allez davidi!!!

Leauickque a dit…

C'est Jérome de Neo Poker, un chouette type !
C'est vrai que ça du etre un peu le bordel dans la press room cez deux derniers jours..mais bon, on va pas se plaindre de la hausse de popularité du poker : :D

J'attend avec impatience le live video ;)

A+

Leauickque

Xerxes a dit…

Pfff, c'est quoi ce blog même pas mis à jour ? :p

VZ a dit…

Bonne chance.

Introl a dit…

Je plussoie, il y a un laisser aller scandaleux dans la tenue de ce blog !

J'veux dire au prix où on paye, vous pourriez ranger un peu, quand même !

Atchoom a dit…

Félicitation Benjo pour le coverage et les commentaires sur l'EPTLive, j'ai vraiment l'impression d'avoir passé le weekend à Barcelone apres avoir écouté la quasi totalité du live.

Pécheur's family a dit…

Laisse dire Benjo, bravo pour le blog, pour tous tes coverages et tes commentaires live ! Nous on adore et bravo à Davidi pour sa 3ème place.
Prochain EPT à domicile pour toi, régale nous.

Anonyme a dit…

Nice coverage hier soir Benjo !
Merci pourtout.
Un wameur ...

Arnaud a dit…

c'était ... pas mal