mercredi 4 juin 2008

Throwaway Post

Day 5

Journée calme hier : je ne suis resté que douze heures au Rio. A minuit, tous les français avaient sauté de l’épreuve à 1,000 dollars avec rebuy, et j’ai pu m’éclipser plus tôt que prévu. Ils étaient pourtant 8 au départ, dont les nouveaux arrivants ElkY et Rémy Biechel. Hélàs, les Bruel, Levi, Mattern and co ont tous sauté les uns après les autres. Ceci dit, il n’est pas impossible que des joueurs français que je ne connais pas aient pris part à l’épreuve. Il faudra que je regarde la liste des survivants au départ du Day 2 cet après-midi.

Impossible de faire plus de 100 mètres dans le Rio sans tomber sur quelqu’un qu’on connaît. Le monde du poker est petit. Hier, c’est José Barbero que je croisais, tandis que je me rendais vers le resto Italien du Rio avec Nicolas et Ludovic. Le franco-argentin, meilleur pote de Danny Ryan, est un excellent joueur de poker issu du circuit Magic. Dans l’Amazon Room, Stéphane Malhuret déambulait dans les années, tout juste débarqué de l’aéroport. Je connais bien le parisien, membre du ClubPoker, qui en 2004 avait fait la route depuis Paris pour disputer le premier tournoi que j’avais organisé chez moi (une épreuve à 10€) alors que l’on ne se connaissait pas ! Un vrai passionné…

Autre arrivée notable, celle de Claude Cohen, qui jouera cet été ses premiers tournois en près d’un an. Le possesseur d’un bracelet WSOP, rare honneur pour un français, a entamé ses WSOP par une petite épreuve d’Omaha high-low, en Limit. Je ne sais pas encore si Claude a survécu au Day 1 (qui a attiré plus de 800 joueurs), vu que j’avais quitté le Rio bien avant la conclusion de la partie.

Je n’ai pas été en mesure de suivre les phases finales de l’event #2, le No Limit à 1,500$. Les caméras d’ESPN monopolisaient l’espace pour capturer en images ce qui me semble être la millionième table finale de Chris Ferguson aux WSOP. Jésus termine finalement en troisième place. Les pros médiatiques ont jusqu'à présent fait bonne figure aux WSOP cette année.

A un moment, je suis en train de regarder la table de Patrick Bruel. Il perd un coup avec deux paires max contre une quinte chez Kenna James. La superstar se retourne vers moi : « Tu ne peux pas rester derrière moi à prendre des notes : chaque fois qu’un journaliste fait ça, je perds un gros coup ! » Superstition, quand tu nous tiens.

La table finale du Mixed Hold’em s’est décidée hier soir : c’est une tuerie, avec Roland de Wolfe, Howard Lederer, Justin Bonomo, David Williams, Erik Lindgren et Isaac Haxton. Autre finale à suivre aujourd’hui, celle de l’épreuve de Pot Limit Hold’em, avec, une fois de plus, David Singer au rendez-vous.

Pauly m’a demandé si je voulais venir avec lui au strip-club…. A trois heures de l’après-midi ! J’ai poliment décliné son invitation, le laissant seul aller inspecter la rotation de l’après-midi au fameux Spearmint Rhino, qui apparemment serait de meilleure facture que dans les autres établissements moins prestigieux de Vegas. A son retour, il n’avais pas l’air convaincu de la véracité de cette information.

En bon junkie des paris sportifs, il m’a aussi demandé mes conseils sur les matchs de poules de l’Euro 2008 qui commencent dans 4 jours. J’ai contacté Mark, mon expert au sein de Winamax, qui m’a indiqué les meilleures options. Je sens que je vais passer pas mal de temps au sports book durant les trois prochaines semaines… Priez pour moi.

Cliquez içi pour mon reportage sur le Day 5 des WSOP


Rayan Nathan


Rémy Biechel


Jamie Gold, champion du monde 2006


Jason Mercier, vainqueur à l'EPT de San Remo en mars


Mike Matusow, méconnaissable après avoir perdu 30 kilos pour gagner un pari à 100,000$ contr Ted Forrest

Aucun commentaire: