mardi 3 juin 2008

Punch the Clock

Day 4

9.07am. Je n’ai pas dormi très longtemps… Alexia Portal m’a accueilli en terrasse. Elle est arrivée hier soir et s’est réveillée à trois heures du mat. C’est toujours la même chose quand on arrive en Amérique. On a beau être explosé de fatigue, on se réveille toujours les yeux grands ouverts avec quatre heures de sommeil.

Je m’étais promis de commencer mon reportage doucement, à rythme modéré, histoire de ne pas brûler mes batteries trop vite. Les WSOP sont un marathon, pas une course qui se gagne dès le premier jour. Résultat, je suis resté treize heures au Rio hier. Pour la modération, on repassera.



Quoi qu’il en soit, ce fut une première journée tout à fait réjouissante. J’ai retrouvé avec plaisir tous les collègues pas vu depuis plus ou moins longtemps, comme Lance de PokerNews (passé rédacteur pour le site officiel des WSOP), BJ Nemeth de PokerNews, ce très cher Ed avec qui on s’était tant éclatés en 2007 (il est passé chez PokerListings), Dan Michalski (Pokerati), Jason Kirk (PokerListings) et bien sur Pauly. Les Anglais sont là aussi : les « Blondéites » Snoopy et Dana (PokerNews), Chris et Rod (PokerListings). Un petit contingent de français sont présents : PokerNews a pour la première fois quatre journalistes tricolores sur place (je n’ai plus l’exclu !), CardPlayer France est là, ainsi que Jules et David de Made In Poker. Même les barmans postés à l’extérieur de la salle se souvenaient de moi. Quel bonheur aussi de retrouver Rayan Nathan, l’un de mes meilleurs amis dans le monde du poker.

L’histoire de l’obtention de mon badge de presse mérite un post à elle toute seul. J’y reviendrai plus tard. Une fois récupéré le précieux sésame, j’ai choisi de m’installé sur l’estrade à l’intérieur de l’Amazon Room, où la plupart de mes amis étaient assis.

L’ambiance dans la salle de tournoi n’a pas changé. L’impression de rentrer dans une fourmilière géante est toujours la même. Toujours présente est la procession incessante de joueurs de tous horizons, connus, inconnus, jeunes, vieux, riches, pauvres. Les freaks sont légion, et déjà, après 24 heures, je ne cligne plus des yeux en voyant passer un type de 300 kilos dans un fauteuil électrique, ou un hippie barbu avec les cheveux qui tombent jusqu’aux hanches.

J’ai passé la journée a faire joujou avec mon nouvel appareil photo. C’est la première fois que je me sers d’un reflex. Un engin pas facile à maîtriser. Philippe Ivorra de Card Player France m’a donné quelques tuyaux utiles pour saisir des clichés nets.



Cette première journée de reportage (la quatrième des World Series) fut riche en histoires. Côté poker, les premiers résultats français sont tombés : trois places payées dans l’épreuve 2, un No Limit à 1,500$ : Nassim Shabou, Nicolas Dervaux (finaliste EPT Copenhague) et Arnaud Mattern, qui marque le premier but de l’équipe Winamax lors de son deuxième tournoi. L’épreuve de Pot-Limit à 1,500$ a vu plus de 90% de ses participants sauter dans la même journée. L’excellent David Singer a trouvé le moyen de faire l’argent dans ces deux tournois au cours de la meilleure journée. Dans le Mixed Hold’Em à 5,000$, un seul français, mais pas des moindres : David Benyamine, qui survit avec un tapis minuscule.


Le banc de presse

Côté ragots, rumeurs et bruits de couloirs, je fus assailli de potins toute la journée. Certains ostensiblement ridicules, comme l’absence d’alliance au doigt d’Erica Schonberg : aurait-elle rompu avec Benyamine ? Une hyopthèse complètement farfelue, mais Pauly m’a quand même demandé d’enquêter là dessus, mais j’ai balayé sa requête d’un revers de la main. « Si cela se produisait, c’est tout le monde du poker français qui s’écroulerait », que je lui ai dit. Plus intéressante est l’histoire que m’a racontée Thor Hansen sur ce nouvellement célèbre joueur Danois, découvert en table finale d’un interminable EPT récent. Ce dernier avait transferé 60,000$ depuis son compte bancaire jusqu’au Bellagio. Une erreur du casino a fait de lui l’heureux propriétaire du double de cette somme. Depuis, on ne l’a plus revu. Se serait-il tiré avec le pognon ? Autre potin signé Pauly, concernant Phil Ivey. Il semblerait que la superstar soit prise d’une fièvre de paris, misant à tout va des sommes à 6 chiffres sur sa conquête d’un bracelet cet été. S’il remporte une épreuve, il est très probable qu’il collectera plus d’argent en divers paris que la dotation du tournoi en elle-même. Et que dire de cette joueuse très connue d’une équipe de pros encore plus connue ? On l’a aperçue lors de la journée de dimanche dans l’Amazon Room, dans un état d’ébriété des plus avancés. Des journalistes Allemands ont même enregistré une épique interview, indiffusable en raison des liens serrés qu’entretient le média avec le sponsor de la joueuse. Bon sang, les rumeurs tombent à une telle vitesse que j’ai du mal à tenir la cadence. Et ce n’était que le premier de mes 46 jours au Rio.



Moment le plus hilarant de la journée : un mec déambule dans la salle de tournoi en distribuant des cannettes d’une boisson énergétique, « All-in ». Il demande à Pauly pour qui il travaille. Ce dernier répond, de marbre : « Rolling Stone Magazine ». Je manque de m’étouffer tandis que le mec s’exclame « Wow, trop cool. » Dommage qu’il ne m’ai pas demandé à moi, j’aurais répondu « Hustler France ».

Le jet-lag a commencé à faire sentir ses effets vers minuit, et j’ai finalement jeté l’éponge vers trois heures du matin, concluant une journée qui s’est étalée sur presque 24 heures. On continue dans la joie et la bonne humeur à midi. Pas le temps de souffler… On se reposera plus tard.

Sinon, WickedChops Poker a linké mon blog. Ca y est, je peux mourir tranquille.

Cliquez ici pour mon reportage sur le Day 4 des WSOP

3 commentaires:

gazo a dit…

trop fort benjo ! c est cool de retrouver ta plume et toutes les petites histoires qui jalonnent ces wsop !!!

merci de nous faire vivre ces moments palpitants, en espérant que vous puissiez fêter de nombreux itm winamax !

Anonyme a dit…

effectivemment j'adore aussi cette plume :-)

bien le bonjour à vegas de ma part et à Alexia qui est bien arrivée :-)

Jérémie ou B10401M ;-)

Wobeen a dit…

Question de béotien Benjo, j'ai besoin de tes lumières.

Y a t-il un intérêt à assister aux tournois du WSOP en tant que simple spectateur ?

Je te pose la question parceque je fais un passage éclair à Vegas dans 15 jours.. et comme mon temps y est compté, je préfère le passer à jouer sur une table plutôt que de rester parqué derrière un cordon de sécurité à 30mètres des tables à essayer de croiser une hypothétique star, entourée de 3 gorilles...

Mais je me trompe sans doute, c'est peut-être un show à l'américaine qui mérite vraiment le détour.. A toi de me le dire !

Merci !