jeudi 19 juin 2008

It's allright, Ma

Day 19

Mardi matin, je me suis rendu compte que cela faisait deux semaines que je portais le même jean. Oui, je sais, c'est dégeulasse. En compagnie de Fred, je me suis donc rendu downtown au Premium Outlets pour acheter deux ou trois bricoles : un sweat à capuche, un polo, un t-shirt, trois pantalons... La villa est équipée de tout le nécessaire pour laver mes vêtements, mais je n’ai pas eu le temps de m’en occuper jusqu’à présent. Dans la rue piétonne, une vendeuse a essayé de me refourguer des crèmes de soin pour la peau. Elle parlait très vite et je ne comprenais rien. "I like you very much, so you'll get the second bottle for free." J'ai remarqué qu'à Vegas, toutes les filles qui ont quelque chose à vous vendre parlent comme des strip-teaseuses.

J’arrive au Rio un peu en retard, et entre directement à l’intérieur de l’Amazon Room par la porte de service. Le bruit des jetons est assourdissant : ils sont plus de 1,700 assis autour des tables, et quelques centaines d’autres ont débordé dans les salles annexes. Je réalise que le tournoi de midi du jour est une de ces loteries à 1,500 dollars, et j’en suis déjà fatigué d’avance.

Heureusement, les français vont coopérer en sautant tous assez rapidement, à l’exception de Fabrice Soulier, qui terminera la journée avec un des plus gros tapis, réalisant par la même occasion son premier money finish des WSOP 2008.

Dans l’épreuve de short-handed, mon colloc Tall a sauté assez rapidement en trentième place, victime de mauvais coups. Il remporte 12,000$ pour sa seconde place payée de l’été. Bruno Fitoussi, lui, a effectué une remontée sensationnelle pour finalement s’arrêter brutalement en onzième place, victime de deux bad-beats consécutifs.

Au chapitre « year of the pro », notons la victoire de l’excellent Rob Hollink dans l’épreuve de Limit à 10,000 dollars. Mon ami Rolf Slotboom rêvait de devenir le premier Hollandais à remporter un bracelet : c’est raté. Hollink est l’un des tout meilleurs joueurs d’Europe : il était temps qu’il accroche une victoire à Vegas, trois ans après son titre EPT à Monte Carlo.

A dix-sept heures, l’épreuve de Stud débutait, mais je ne m’y suis guère interessé : regarder et noter des mains de Stud Hi-Low est une torture sans nom. Quatre des cinq français au départ ont survécu à la première journée : Benyamine, Cohen, Bueno, Marbleu.

J’étais au Café Martorano (un nouveau resto Italien au Rio) avec Fred quand la cinquième manche des NBA Championship s’est terminée… Je n’ai donc pas pu être témoin de la réaction de Phil Ivey après la défaite des Lakers avec presque 30 points de retard, un des plus gros écarts de l’histoire des finales NBA. Les sources s’emmêlent un peu sur le montant exact qu’à perdu Ivey. J'annonçais 2 millions de dollars, mais il se pourrait que ce ne soit que 500,000 (Ivey aurait en revanche remporté 2 millions en cas de victoire des Lakers) On murmure que l’heureux bénéficiaire de la somme est un jeune joueur très riche de la côte Est. Peut-être Nick Schulman ?

Je suis parti du Rio assez tôt, vers minuit, concluant une journée assez terne. Avec Fred et Manub, on est passés au Bellagio. J’esperais voir Antony Lellouche, dont la présence au Rio s’est faite rare jusqu’à présent. Aucune trace du français dans la section haute-limites. Sa table à 400/800 favorite était pourtant ouverte. J’ai joué ma première session de Pai-Gow de l’été… Le bar était blindé de putes. Bilan : moins 200 dollars en une heure. La phrase préférée des Américains rencontrant un Français : « J’ai pris option français au lycée, mais j’ai tout oublié. » Je perds plus de 700 dollars depuis mon arrivée à Vegas, sans avoir joué une seule main de poker. Ma planche de salut réside dans la victoire de l'Espagne à l'Euro.

Cliquez-içi pour mon compte-rendu du 19e jour des WSOP

5 commentaires:

Hesiode a dit…

Euh... les 200$ de perdu, c'est au Pai-Gow ou aux putes ??? :D

Anonyme a dit…

Désolé Benjo mais l'espagne a fait une très bonne phase de poule... Elle va donc comme d'habitude sortir en 1/4 de finale. La loi des séries ;)

En tout cas continue de nous faire rever avec tes récits. Perso ils me passionnent.

-FrenchKiss- a dit…

"J’ai joué ma première session de Pai-Gow de l’été… Le bar était blindé de putes. Bilan : moins 200 dollars en une heure"

Perdus a quoi les 200 bucks?... lol

Anonyme a dit…

c'est pas gangé pour l'espagne va plutot jouer au poker

Anonyme a dit…

Effectivement Benjo on veut tous savoir a quoi tu as craqué des $$$ :-)

@+
Jérémie ou B10401M