samedi 7 juin 2008

Euro : Let the cagoule begin

Day 8

Ouh là, je vais être à l’arrache pour écrire ce post, l’épreuve 13 vient juste de commencer devant mes yeux, et des tonnes de français sont au départ. Plein de taf en perspective… Mon petit doigt gauche me fait atrocement mal à force de taper au clavier.

Si mercredi fut la journée spéciale « les pros gagnent des bracelets », vendredi fut la journée « c’est passé loin ». En témoignent les secondes places du sous-estimé Shannon Shor dans le 2,000$ No Limit et de James Mackey (vainqueur d’une épreuve en 2007) dans le Mixed Event à 10,000$.

Côté français, je commence à m’inquieter. Malgré la quantité incroyable de talent présente à Vegas cet été, les résultats se font attendre. Certes, quelques uns de nos joueurs arrivent à tirer leur épingle du jeu avec quelques places payées (dernière en date : l’excellent Claude Cohen dans l’épreuve Mixed Stud/Omaha), mais les gros money-finish à 50,000$ et plus sont encore aux abonnés absents. L’année dernière, huit jours à peine après le départ des WSOP, on comptait déjà deux tables finales françaises (David Benyamine et Oriane Teysseire). Je sais qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir dépecé, et qu’il reste encore cinq semaines aux français pour se rattraper, mais force est de constater que la machine patine au démarrage cette année. C’est aujourd’hui que les bleus pourraient frapper un grand coup, avec la présence parmi les 36 derniers joueurs de Rémy Biechel, qui réalise sa deuxième place payée en deux tournois. Plus qu’un table de 6 joueurs à battre et Rémy serait le premier français à atteindre une finale aux WSOP cette année.

L’Euro vient de commencer en Suisse. Je me suis rendu hier aux Sports Book du Rio en compagnie de Pauly pour placer mes paris sur les matchs d’ouverture. Premier paris d’une longue série, j’en ai peur : les championnats du monde s’étalent sur trois semaines et j’ai envie de miser sur tout. A l’heure où j’écris ces lignes, j’ai déjà jeté 20 dollars par les fenêtres sur République Tchèque – Suisse (j’avais parié sur le nul), espérons que le Portugal batte la Turquie pour que je revienne à peu près à jeu. J’ai tenté de suivre le match d’ouverture sur la télé géante de la villa, mais l’image était saccadée et brouillée. J’ai appelé Cox, le fournisseur de télé câblée, qui va faire venir un technicien lundi matin, juste à temps pour le premier de la match.

Speaking of which, j’ai aussi misé 50$ sur la victoire finale de la France (à 7/1) et 50$ sur celle de l’Espagne (à 5/1). Allez-y, traitez moi de pigeon, mais pour moi ce sont d’excellents paris, pour deux bonnes raisons :

1/ Je suis français, je me dois donc de supporter la France.
2/ 50% de ma famille est espagnole, je me dois donc de supporter l’Espagne.
3/ ?
4/ Profit.

Sinon, pour ceux qui se demandent, je n’ai pas eu l’occasion de perdre trop au jeu depuis mon arrivée, villa oblige. Le fait de ne pas dormir dans un casino limite fortement les envies de black-jack à quatre heures du matin. En une semaine, j’ai quand même eu l’occasion de perdre 20$ au vidéo poker du Rio autour d’un verre avec Dana, 30$ au vidéo black-jack du Bellagio, 50$ au billard contre Nicolas Levi (une bille à 1$ pour une côte de 50/1 ! Ce salaud l’a rentrée, je suis encore en tilt rien que d’y penser) et 100$ au black-jack Mandalay Bay après un petit détour par l’Urban Outfitters. Soit 200 dollars dans le négatif, ca pourrait être bien pire si je dormais au Rio ou au Bellagio. Je pense que je vais totalement arrêter les jeux de table et les machines pour le reste de l’été, et me concentrer sur le foot. Je vous entends rigoler d'içi.

Cliquez-ici pour mon compte rendu du Day 8 des WSOP


Evelyn Ng dans le Shootout à 5,000$


Le Team Winamax en grand conciliabule

2 commentaires:

Tristan a dit…

Mais ouais Benjo met tout sur l'euro y a que ça de vrai!

Anonyme a dit…

Mdr , le 50 contre 1 m'a fait bien rire ... toute facon t'aurais fait quoi de ce dollars ? Pourboir ?

Mdrr , continue ce blog ca déchire ;-)

Arnaud .