lundi 30 juin 2008

C'est l'embellie

Day 30

C’est avec un immense soulagement et les yeux remplis de larmes que j’exprime mon entière gratitude à l’équipe d’Espagne, qui a remporté ce matin les championnats d’Europe face à l’Allemagne. Je me suis levé juste à temps pour assister à l’ouverture du score par les spaniards. Score qui a tenu jusqu’à la fin du temps réglementaire : les Allemands ont été à la rue tout du long, c'était tellement facile.

Avec cette victoire à six contre un, je sors la tête de l’eau en effaçant d’un coup la moitié de mes pertes accumulées depuis mon arrivée à Vegas. Certes, il reste encore l'autre moitié à remonter, mais après s’être pris des claques de tous les côtés pendant quatre semaines, j’apprécie l’embellie à sa juste valeur. Vraiment, merci les espagnols. Il faut que j’aille collecter mes gains au Sports Book du Rio. J’ai le ticket dans la poche depuis le 6 juin, date où j’ai effectué le pari. Pour cela, il me faut traverser le casino. Il va falloir que je me retienne de m’asseoir à la table de Pai Gow.

Bon, sinon, journée longue mais finalement calme samedi. Après l’élimination très rapide de Davidi dans l’épreuve de Short-Handed, je me suis contenté de couvrir les trois dernières tables du HORSE. Il était quasiment impossible de suivre l’action, mais Patrick Bueno venait régulièrement me voir sur le banc de presse pour me raconter les coups les plus intéressants. La partie s’est terminée à trois heures du matin : pour la seconde année consécutive, un français atteint la table finale, avec un tapis minuscule cependant. Peu importe, l’histoire est belle.

Concernant mon pari avec Pauly, deux de nos cinq poulains choisis en début d’épreuve ont atteint les places payées. Doyle Brunon et Barry Greenstein pour moi, Andy Bloch et Daniel Negreanu pour Pauly. Nous étions donc à égalité : la table finale allait nous départager. A ce petit jeu, c’est moi qui ait gagné : Bloch, Brunson et Negreanu ont sauté durant les demis, laissant Greenstein seul en finale. Selon le résultat de la finale aujourd’hui, je collecterai donc soit 15, soit 100 dollars.

Mon collègue et ami Paco est enfin arrivé à Vegas avec sa caméra. Les vidéos vont faire leur grand retour pour agrémenter le reportage. Paco va rester une petite seulement, mais je suis content d’avoir un non-joueur de poker à la maison, on va pouvoir sortir un peu de la maison le matin, pour retourner au Red Rock Canyon par exemple. Parce que jusqu’à présent, je n’ai pas réussi à décoller les membres du Team de leur lit ou de leur ordinateur, cette bande de sales geeks.

Compte-rendu du Day 30 des WSOP

1 commentaire:

Eric Larcheveque a dit…

Félicitations Benjo pour ton gain sur l'Espagne! Parier dès le 6 juin sur cette équipe n'était pas forcément évident.
Bonne chance au Black Jack! :)