dimanche 1 juin 2008

J'en veux j'en veux des coups de poing dans les yeux

Day 2

23h44, Jedburgh Street. Dernières heures à Londres avant très longtemps... Mais la capitale Britannique ne va pas me manquer tant que ça. Je ne me suis jamais accoutumé à cette ville où je me sens encore comme un étranger, quatre mois après y avoir emménagé.

Tout est prêt, ou presque, pour le grand départ, dans moins de huit heures. Cela fait déjà quelques jours que je me suis rendu à la banque pour retirer quelques milliers de dollars de mon compte. La HSBC te remet des devises flambant neuves dans un emballage plastique cadeau, par paquets de 100, 250 et 500 dollars. Amusant, mais pour un temps seulement, car le gros tas de billets de Monopoly que j’ai actuellement en ma possession va à coup sur, je le sais, fondre à vue d’œil une fois arrivé à Vegas.

Johny est encore plongé jusqu'au cou dans son repassage. Tall vient de rentrer de soirée (le nouveau maire de Londres vient de passer une loi interdisant la consommation d'alcool dans le métro, qui rentre en application à minuit : pour fêter ça, les fétârds avaient envahi les rames de la Circle Line pour un dernier adieu à l'alcool dans le Tube) Moi, j'ai passé l'après-midi à réunir mes affaires, et suis quasiment prêt.

On ne peut pas dire que je voyage léger cette année. Pour la première fois, je pars avec deux sacs, en plus du backpack contenant mon ordinateur portable, que j’emporte en cabine. Pour un voyage de 7 semaines, ça me semble justifié. J’ai passé la semaine à faire du repassage après le boulot. J’emporte assez de vêtements et sous-vêtements pour deux semaines, histoire de ne pas avoir à faire la lessive trop souvent une fois sur place. Un costume pour les soirées. Deux paires de basket. Des chaussures de ville. Une trousse de toilette bourrée de médicaments, car j’anticipe déjà les petits tracas qui frappent tout ceux qui restent trop longtemps dans les couloirs glacés du Rio en plein été : nez qui coule, gorge sèche, mal de ventre, etc… Côté bouquins, j’essaierai de lire un Chuck Klosterman (« Killing Yourself To Live », un roadtrip), un Henry Miller (« Tropique du Cancer », que Pauly m’a offert il y a dix mois déjà, il serait temps que je m’y mette) et le dernier Denis Robert (« Une Affaire Personnelle »)

Parmi les objets volumineux que j’emporte, une chaîne portable Bose pour mon Ipod, et un appareil photo tout neuf. Mes employeurs en ont eu assez de mes photos floues mal éclairées et ont investi dans un reflex avec deux objectifs interchangeables. Encore faut-il que j’apprenne à m’en servir, la tâche est loin d’être gagnée. J’emporte aussi mon fidèle compact Sony.

En ce qui concerne les premiers développements franco-français à Vegas, mon ami Fabrice Soulier a lancé un défi à la Team Winamax… En se vantant sur le forum WAM-Poker de pouvoir être capable de gagner plus d’argent lors des WSOP que l’équipe phare du poker Français. Cela a piqué la susceptibilité des membres du Team déjà sur place (Ludo, Nico et Arnaud) qui se sont empressés de relever le défi. Quelques heures avant le départ de l’Event #1, le pari était conclu. A une côte de 3,66 contre 1, Fabrice et Liz Lieu devront remporter plus d’argent que l’ensemble du Team Winamax (13 joueurs dont certains ayant prévu de jouer jusqu’à 27 tournois) pour remporter le pari. La somme mise en jeu est restée secrète. Ludovic Lacay n’a rien voulu me dire pour le moment, mais j’espère que les enjeux sont compris entre 40 et 80,000 dollars. Joli coup de pub pour l’ami Fabsoul, qui, s’il perd le pari, s’en sortira facilement en disant que de toute façon il jouait à 2 contre 13. En revanche, s’il gagne, il pourra se vanter ad nauseam d’avoir triomphé d’un casting sur le papier imbattable. Dans les deux cas, on en aura parlé pendant 7 semaines sur tous les sites de poker francophones : buzz médiatique garanti pour ChiliPoker !

Quoi qu’il en soit, j’ai moi-même mis un petit billet sur mon équipe favorite… Tout en souhaitant bonne chance à Fabrice. Il en aura besoin. Let's get ready to rumble !

1 commentaire:

Anonyme a dit…

ENORME ce pari ;-)

GOGOOGOOOOOO à toute la team ;-) On est avec vous ;-)

Allez Benjo il est temps de prendre l'avion et de nous relater les exploits de nos frenchies ;-)

Jérémie ou B10401M ;-)