samedi 26 avril 2008

No dice

Aéroport de McCarran, 13h24. Il me reste quelques minutes pour taper un post en vitesse avant l’embarquement du vol 193 pour Long Beach.

Mon sixième séjour à Las Vegas s’achève et dire qu’il fut une franche réussite serait un doux euphémisme. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas été aussi reposé et heureux, à la fois satisfait du travail effectué et content d’avoir pu passer d’agréables moments avec des gens que j’apprécie.

L’élimination de Nicolas Levi mardi soir, lors du Day 3 du WPT Championship a marqué la conclusion de mon reportage. Il avait été convenu dès le départ que je ne couvrirais que les joueurs français en lice : Nico fut le dernier à tomber, seul tricolore à atteindre les places payées pour un prix de 38,000 dollars. Après un marathon de dix jours de reportage entre Monte Carlo et Las Vegas, entrecoupé par un bond transatlantique de 24 heures, je pouvais enfin m’octroyer un peu de repos. Quand même.

Et quelle meilleure ville que Sin City pour prendre du bon temps et se la couler douce ? Shopping, piscine, black-jack (un peu), poker (trop), des bons restos, et quelques fêtes mémorables avec Nico, Ludo, Arnaud et ElkY, voilà à quoi ont ressemblé mes deux jours de repos à Vegas. Certaines soirées furent assez sauvages, et pour le bien de tous, y compris de moi, il vaudrait mieux que cela reste, pour une fois, vraiment « off the record ». J’ai quand même vu des gens réussir à baiser sans payer, assez chanceux qu’ils ont été de repartir avec la seule fille de la boîte qui n’était ni une strip-teaseuse, ni une prostituée. Enfin, des soirées comme ça, on ne les raconte pas, on les vit.

J’ai passé ma dernière soirée à Vegas en compagnie d’un ami Texan, Dan Michalski. Le créateur de Pokerati (l’un des seuls sites de vrai journalisme poker ici bas) s’est récemment installé à Vegas où il partage ses journées entre l’écriture, les cash-games No Limit des casinos du Strip et la rédaction de critiques de bars, restos et boîte pour un site local. C’est donc à l’œil qu’on à mangé au tout nouveau buffet de fruits de mer du Rio, reçus comme des papes par le chef en personne qui tenait certainement à ce que Dan écrive un beau compte-rendu. Bizarre de revenir au Rio, cet enfer où j’avais passé six semaines pendant les WSOP l’été dernier. Les touristes ont envahi les tables, les restaurants, les bars, il n'y a pas un centimètre carré du batiment qui ne soit bondé. Peu importe la saison, ce casino est toujours plein à craquer, et franchement je me demande bien pourquoi, en tout cas c’est le dernier endroit où je viendrais passer mes vacances à Vegas.

On a surtout discuté des World Series (cinq semaines devant nous, déjà de retour, putain) et de la manière de les couvrir. L’approche de Dan est celle d’un journaliste pur, qui va chercher les histoires, qui creuse, regarde en coulisse, fouille les poubelles et déterre le scoop dont tout le monde va parler. Durant ce cirque de six semaines, Dan, Pauly et des sites comme Wicked Chops publieront à coup sur les articles les plus intéressants. C'est là qu'on ira pour découvrir de l'exclusif, du vécu, du pas lu ailleurs. J’espère que j’aurai de mon côté un peu le temps de gratter l’os jusqu’à la moelle (comme disait Hunter Thompson) entre deux récits de coups à tapis avant le flop.

Bon, l’avion va décoller, je n'ai plus trop de temps. Avant de repartir vers Londres, je fais un petit saut express de trois jours à Los Angeles, répondant à l’invitation de mes amis Pauly et Nicky. Ils vont me montrer les endroits sympas, les décors de films, on va aller à la plage, monter sur les collines d’Hollywood, et tenter de repérer quelques célébrités.

En conclusion de ce post décousu, je vous livre la vérité, brutalement honnête, de mes résultats au jeu à Vegas. J’ai tout noté, rien n’a été oublié. Comme vous pourrez le constater, j’ai pris une bonne grosse claque au seul jeu de Vegas nécessitant autre chose que la chance. La dégringolade est survenue durant mes deux jours de repos, m’amenant à la conclusion que j’aurais peut-être mieux fait de continuer à couvrir l’épreuve du WPT.

Pai Gow

25$/hand avec Arthur : +30$
25$/hand avec Rayan : -30$
25$/hand je sais plus quand : +40$
Total +40$

Black Jack

Au Bally’s le jour du Day 1A : - 200$
En équipe au Wynn avec Ludo et Arnaud: -100$
1 main à 10$ au Bellagio avant qu'on me demande mon ID : -10$
Session post strip-club à 5h du mat : +325$ (ce que j'avais dépensé, en gros)
Quelques mains au Mandalay Bay : +10$
Au Planet Hollywood : +100$
Avec Dan Michalski 10$/main au Gold Coast : +25$
Total +150$

Video Poker/Video Black-Jack

95% de ces parties ont été jouées en vitesse au Fontana Lounge en attendant que les joueurs sortent de la salle du tournoi pendant les pauses :

1$/hand : +9$
1$/hand : +7$
1$/hand : +6$
1$/hand : -5$
1$/hand : +5$
1$/hand : +2$
1$/main +4$
1$/main -14$
Total +14$

Poker

C’te cagoule, j’hallucine… J'ai pas super bien joué au Bellagio, mais la partie au Planet Hollywood était la plus facile du monde, j'arrêtais pas de me faire défoncer sur des coups improbables.

2/5 NL Bellagio : +7$
2/5 NL Bellagio : +385$
4/8 Limit Bellagio : -46$
2/5 NL Bellagio : -625$
1/3 NL Caesar's : -118$
1/2 NL Planet Hollywood : -240$
Total – 637$

Divers

Keno avec Nico et Cuts au buffet : -10$
Prop Bet avec Nico (manger 5 cacahouètes au goût le plus atroce jamais vu, j’avais les larmes aux yeux tellement c’était horrible) : +50$
Prop Bet avec Ludo (le nombre de bracelets WSOP de Billy Baxter, ce fish pensait qu’il en avait moins de quatre) : +50$
Deux pile ou face avec Ludo : -30$
Total +60$

Résultat final - Las Vegas, Avril 2008 : - 373$


Quinte flush royale... J'ai gagné à tout sauf au poker, c'est pas sick ça ?

1 commentaire:

Anonyme a dit…

salut benjo !

c est pas un peu enorme de se poser a une table de cash game avec 120 blindes ( je fais reference a ta partie au planet hollywood en 1/2 $) ?