mercredi 5 décembre 2007

La mort d'un grand

Une triste nouvelle vient de tomber, prenant par surprise le monde du poker professionnel... David « Chip » Reese est mort la nuit dernière à Las Vegas des suites d'une pneumonie.Il avait à peine 56 ans.

Professionnel depuis plus de 30 ans, Chip Reese était largement considéré comme le meilleur joueur « tout-terrain » du monde, excellant dans toutes les variantes du poker. Peu adepte des tournois, et quasiment retraité des cash-games, on pouvait toutefois encore l'apercevoir au Bellagio, disputant les plus grosses parties du monde lors des grands rendez-vous annuels, et au Rio lors des World Series, où il avait remporté la toute première épreuve de H.O.R.S.E. à 50,000 dollars en 2006.


Chip Reese defendant son titre lors de l'epreuve de HORSE des WSOP 2007

Les hommage et éloges vont, j'en suis sur, fleurir un peu partout durant les jours qui viennent. Je me rappelerai d'un joueur élégant et discret, calme dans la victoire et gracieux dans la défaite. Chip Reese était en cela l'archétype du joueur professionnel, un exemple à suivre, un modèle - hélàs, trop peu suivi par ses pairs. Définitivement « old school » parmi la nouvelle génération, Chip Reese ne courait pas après la gloire ou un contrat de sponsoring. Il arrivait, prenait sa place, gagnait et s'éclipsait discrètement une fois la partie terminée.

Chip Reese était immensément respecté par ses pairs. On sera bien en peine de trouver un collègue pour dire du mal de lui. En décembre 2006 au Bellagio, je passais en revue le « Big Game » en compagnie de David Benyamine, lui demandant son avis sur chacun de ses participants.. Le Français avait résérvé l'une de ses rares éloges pour Chip Reese. « C'est un véritable métronome. Il ne montre aucune émotion à la table, il ne varie jamais son comportement. J'aimerais pouvoir en dire autant.»

Fabrice Soulier, ayant souvent eu l'occasion d'observer les deux joueurs dans la « Bobby's Room », confirme : « C'était un mec qui ne partait jamais en tilt. Toujours égal à lui même. »

Le monde du poker vient de perdre l'un de ses plus talentueux représentants, et la salle de cash-game du Bellagio risque de sembler bien vide dans les semaines à venir, tandis que s'y tient l'annuel « Five Diamond Classic », série d'épreuves dont la conclusion, un tournoi à 15,000 dollars prévu la semaine prochaine, risque de prendre des allures de communion funèbre.

Card Player
PokerNews
Wicked Chops

Aucun commentaire: