vendredi 5 octobre 2007

Merci



Un message apparaît sur mon écran dimanche après-midi, alors que je suis à peine rentré de Londres.

« Salut Benjo, désolé pour hier, j'ai pas fait kiffer. »

C'est Antony Lellouche au lendemain de son rendez-vous manqué avec la finale de l'EPT de Londres, où il termine sixième après un énorme bluff manqué contre l'Allemand Marcel Barran. Assez calme et manquant d'espace toute la finale, Antony finit par relancer Barran à tapis avec 73 dépareillés (!). Barran paie avec une paire de 8, et prend la plus grosse partie du tapis du Français qui saute quelques mains plus tard, remportant 100,000 livres.

« J'étouffais un peu, entouré par des joueurs chauds qui me surrelancaient tout le temps. J'ai pas vu de jeu : une fois As-Dix, une fois As-Roi, et c'est tout. Je n'ai pas tilté, mais le temps commencait à jouer en ma défaveur, je devais trouver une ouverture sympa, et vite tenter un move. J'ai regardé l'Allemand [Barran], il me semblait pas avoir un jeu énorme : je me suis trompé. Je ne regrette pas. Ce genre de coup, quand il passe, tu es un génie, et quand tu es payé, tu es un âne. C'est ni l'un, ni l'autre, ca fait partie du poker, et quand tu n'as pas de jeu faut faire avec et jouer pour gagner. »

Pas grave, poto. Ce n'est que partie remise. Y'en aura d'autres.

C'est le Libanais Joseph qui remporte la victoire à Londres contre l'Allemand Florian Langmann. Ce dernier a réalisé un come back assez extraordinaire. Lui et Joseph étaient tous deux chip-leader en milieu de finale, quand Joseph a choisi de payer l'intégralité de son tapis avant le flop avec As-Roi contre la paire de 4 de Florian. Une décision ahurissante qui a payé : Joseph a remporté le coin-flip, laissant Florian avec un tapis mourant, qui est quand même parvenu a remonter contre toute probabilité. Avec son aggressivité, je le donnais super favori en tête à tête contre cette serrure de Joseph. Mais non, pas du tout, c'est le Libanais qui a pris le contrôle dès le début du match, ne laissant aucune chance à son jeune adversaire.

Une finale étrange, pleine de styles hétéroclites et de coups bizarres, qu'il fut assez difficile de commenter. Fabrice Soulier et Thomas Fougeron ayant déjà repris l'Eurostar, je n'avais donc que Nicolas Levi et Arnaud Mattern sous la main, qui ont accepté avec plaisir de reprendre le micro avec moi. Qu'ils en soient remerciés. Nicolas a du partir en milieu d'après-midi, c'est donc avec Arnaud que s'est effectuée la majeure partie de la retransmission en direct. C'était un peu laborieux par moment car l'action était assez lente. Heureusement, on continuait de recevoir des tonnes de questions des spectateurs par email, dont certaines volontairement débiles, envoyées par les drilles de ClubPoker.net (« Est-ce que Bruel est sorti ? », question à laquelle je me suis empréssé de répondre avec le plus grand sérieux, bien entendu).

Que dire, à part un grand merci à tous ceux qui ont regardé et envoyé des messages d'encouragements. L'audience a dépassé les esperances les mecs de PokerStars, qui ont donc décidé en dernière minute de retransmettre la prochaine étape à Baden (Autriche). Ce n'était pas prévu au départ, c'est grâce à vous ! Je prends l'avion pour Vienne lundi. J'arriverai au beau milieu de l'épreuve, il n'y aura donc pas de couverture écrite de l'épreuve, ce qui me change un peu. Rendez-vous mardi et mercredi sur eptlive.com.

En attendant, pas le temps d'écrire un long post... J'ai un train pour Paris dans une heure. Rayan et son frère sont de passage, on va faire les touristes aujourd'hui. Demain, je me rendrai à l'Aviation Club de France pour passer le bonjour aux potes engagés dans l'épreuve à 3000€ des Hold'Em Series. Avis aux nécessiteux, je vais surement m'asseoir en cash-games.


Joseph Mouawad, champion EPT de Londres
(photos Jules Pochy/MadeInPoker.fr)

3 commentaires:

Marcus-Titus a dit…

MERCI !!!!

à toi aussi qui nous fait vivre ses finales en direct et dans la langue de Molière svp :o)

heurueux pour toi mais aussi pour nous que PS a décidé de continuer l'aventure, qui sait peut être que leur initiative amenera Harras a faire de même pour les commentaires des WSOP en français l'année prochaine, bien que je doute de la générosité de ce dernier...

Amitiés Lilloise

shadao a dit…

Benjo, t'as été excellent !

Je t'écoutais avec le casque sur les oreilles, un SNG ou un MTT en même temps, et la télé branchée sur les matchs de Rugby.

Pour une première tu t'es super bien débrouillé. J'ai apprécié également les commentaires de Fabrice, Thomas, Nicolas et Arnaud.

Vivement les prochaines retransmissions !


Bravo !

Anonyme a dit…

Super moment, excellents commentaires, je n'ai pas pensé une seconde que c'était ta première.
Chapeau et bonne continuation !