mercredi 18 juillet 2007

Spéciale dédicace

C'est ainsi que s'achève mon périple de six semaines au Rio, et en même temps cette couverture des World Series of Poker 2007. Après avoir passé presque 45 jours consécutifs, où presque, au sein de l'Amazon Room, je vais retrouver une vie normale.

Chaque fin de tournoi me laisse toujours dans un état nostalgique. Je me sens vide et je me demande : “et maintenant, quelle est la suite ?” J'ai fini par m'habituer à la routine quotidienne et aux journées qui n'en finissent pas.. Comme ce prisonnier dans le film “Les Evadés”, qui, a sa sortie de prison, est incapable de retourner à la vie de tous les jours, je suis désorienté à l'idée de reprendre le train-train quotidien.... jusqu'au prochain tournoi.

L'Amazon Room, après avoir grouillé de vie 24 heures sur 24 pendant 6 semaines, s'est vidée à toute vitesse. Après avoir bossé et vécu à fond durant tout ce temps, je sais que la retombée va être brutale. J'ai passé pas mal de temps à me plaindre et à manifester mes frustrations, mais la réalité est là : l'effet de manque se fait déjà sentir. Je suis épuisé, mais je me retrouve en train d'en redemander.

Avant de passer à la suite, il me faut absolument saluer la rimbambelle de personnes que j'ai croisées durant ce marathon, et qui ont contribué à faire que l'expérience en valait largement la chandelle.

A tout seigneur tout honneur : en premier lieu, merci à tous les collègues avec qui j'ai passé toutes ces journées et ces nuits au Rio. Ensemble, on a bossé, mangé, fait la fête, rigolé comme des baleines, ralé, pesté, gueulé contre les organisateurs, on a échangé nos points de vue au cours d'interminables conversations. On a vécu, tout simplement, et chaque journée de plus passée côte à côte a renforcé des amitiés, qui, pour certaines, resteront indélébiles.

Spéciale dédicace donc aux talentueueses et chaleureuses personnes suivantes. Je vais surement en oublier, il y en a des pelletées :

-Toute l'équipe de Gutshot : Stephen Bartley, Ed Seviliano, David Lloyd, Jennifer Browning; Baron Von Toth (les meilleurs récits et photos, c'est à eux qu'on les doit),

-Bien entendu, la bande des Canadiens de PokerListings : Owen Laukkanen (un pote, un vrai), Matthew Showell, Jesse Clark, Arthur Crownson, Erin Warner, Martin Derbyshire, Lianna Shen,

-Les joyeux Anglais du blog PokerStars : Brad “Otis” Willis, le bouffeur de crayons de Keno, Simon Young et Neil Stoddart,

-Hervé-Martin Delpierre pour son soutien et ses encouragements, et son travail formidable,

-Les barjos de Wicked Chops Poker, ainsi que Lance de PokerBiz,

-Mes collègues de toujours, Jennifer, Adam et Chris de Blonde Poker,

-Dan Michalski de Pokerati, le dectective du poker,

-George McIntosh du blog PokerRoom,

-Jon de Pokulator,

-Les Allemands de HochgePoker,

-Sebastien de Poker770, allié Français dans cette galère,

-Gary Wise de Bluff Magazine,

-Jules Pochy de MadeInPoker, qui a supporté mes retards presque chaque matin,

Et tous ceux croisés de près ou de loin : dans ce business coupe-gorge qu'est l'industrie du jeu, je suis content de pouvoir affirmer avec certitude que les trous du cul sont extremements rares dans cette petite niche que sont les médias “poker”.

Et bien sur, merci à mes très chers amis Pauly et Kristin, qui ont mené l'équipe de PokerNews avec brio. Quels que soient les problèmes que tout le monde a eu avec les médias exclusifs cette année, ils ont fait un bien meilleur travail que Card Player en 2006.

C'est grâce à tous ces gens que j'ai toujours hâte de prendre la route à nouveau et que j'attends toujours avec impatience le prochain tournoi. Je râle, je pleure, je crie, je jure de tout quitter et de passer à autre chose, mais au final je finis toujours par en redemander.

Que serait un reportage poker sans la participation des principaux acteurs de l'histoire, les joueurs ? Sans eux, point d'histoire, point de substance.

Merci à tous ceux qui m'ont confié des anecdotes, qui ont passé du temps, lors des breaks, à la fin des journées, parfois très tard, pour me raconter ce qui s'était passé. Leurs victoires, leurs défaites, leurs coups de génie ou leurs coups de folie : j'ai pris un énorme plaisir à suivre les exploits des joueurs Français tout au long de ces 55 tournois. Et quelle année de rêve pour les tricolores avec 8 tables finales !

Spéciale dédicace, donc, aux joueurs de France et d'ailleurs, pour leur disponibilité et leur sympathie. Je suis fier de considérer certains d'entre eux comme des amis.

Thierry Cazals, Antony Lellouche, Thomas Wahlroos, Bruno Fitoussi, Stéphane Cohen, Cyril Bensoussan, Fabrice Soulier, Padraig Parkinson, Fred Leroux, Xavier Malandran, Gabriel Nassif, Jean-Marc Thomas, Matthew Graham, Guillaume "Johny001" de la Gorce, Antoine "Solody", Ludovis "Cuts", Samuel Monigadon, Stéphane Tayar, Thomas Fougeron, Pascal Perrault, Pascal Barrault, Bertrand "ElkY" Grospellier, Claude Cohen, Paul Testud, Nicolas Levi, Arnaud Mattern, Patrick Bueno, Patrice Boudet, Alexia Portal, David Lacoste, David Benyamine, Oriane Teysseire, José Barbero, Junior et Enzo des limpers.com, Jean-Philippe Piquette, Pierre Bergeron, Padraig Parkinson, Daniel alias "CasablancAA", Jerome Zerbib, Yann Cohen, Emmanuel Boucris, Nicolas Atlan, Patric "Crackus" Martensson, Davidi Kitai, Jan Boubli, Elie Marciano et Julien "NBK" Neumann.

J'en ai très certainement oublié, le contraire serait étonnant, tant j'ai fait de rencontres nouvelles et anciennes cette année.

Merci, evidemment, aux personnes grâce à quoi ce voyage a pu être possible, celles qui m'ont engagé pour bosser sur le tournoi : Michel Abecassis et Aurélien “Guignol” Guiglini pour WAM-Poker, Loic Sabatte pour Poker.fr, Fabrice Soulier pour MadeInPoker.fr et Georges Djen pour le magazine LivePoker. J'espère que j'ai été à la hauteur de leurs attentes. Mon travail n'a pas toujours été au top, mais je peux honnêtement dire que j'ai essayé de faire de mon mieux durant chaque journée et chaque nuit que j'ai passée au Rio.

Du côté de Harrah's, j'ai envie de remercier l'inestimable Nolan Dalla pour sa gentilesse et sa compréhension. Et c'est tout. Les seuls autres employés de Harrah's qui méritent mon coup de chapeau sont les petites mains qui ont travaillé chaque jour pour servir joueurs et médias. En particulier les croupiers, dont le boulot est l'un des plus difficiles qui soient, pour une récompense extremement modeste.

Merci aussi à Jeffrey Pollack pour m'avoir donné tellement de raisons de râler contre les WSOP : ca a donné quelques posts intéressants.

Merci à mes très chers amis Rayan Nathan et Rolf Slotboom qui m'ont hébérgé, me permettant de boucler de justesse un budget très sérré.

Enfin, merci à vous, amis lecteurs, d'être venus me lire si nombreux. Je ne me sens pas “bloggeur” dans l'âme, je n'aime pas écrire, et j'ai justement tenté cette expérience pour me forcer à écrire plus, un challenge qui m'a beaucoup plus demandé que je ne l'aurais cru. Chaque jour, j'ai passé au moins deux heures à rédiger tous ces posts, en extra. Je l'ai fait d'abord pour moi, mais j'ai rapidement été lu par des tonnes de gens, grâce à la publicité innatendue que j'ai reçue.

Merci, donc, à ceux qui ont parlé du blog et l'ont aidé à se faire connaître : Kipik, Eloi Relange, Laurent Dumont, et plein d'autres sites qui ont parlé de moi, en bien.

Comme disait Hunter Thompson, “buy the ticket, take the ride”. Ces World Series of Poker, c'était une virée sympa, finalement.

J'aimerais pouvoir montrer tout le monde, mais bon :


Avec Owen Laukkanen


Stephen Bartley (Gutshot)


Jennifer Mason (BlondePoker)


Ed Seviliano (Gutshot)


Brad "Otis" Willis (PokerStars Blog)


Avec Lianna Shen (PokerListings)


Snoopy (BlondePoker)


Rayan Nathan

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci à toi Benjo pour ces récits et bonnes vacances tu les a vraiment mérité

Morgan a dit…

Merci d'avoir partagé ton quotidient avec nous !
Personellement, j'ai beaucoup apprecié te lire tous les jours.

Merci encore et bonne vacances.

shoegoo a dit…

Merci à toi!
Beau travail! Bonne vacances et à très bientot!

Smallpox a dit…

Chapeau l'artiste ...

Encore plus que le discours de notre champion du monde de poker ( qui a une histoire bien attendrissante ), j'ai eu la larme à l'oeil en lisant ce dernier post qui avait l'air d'un générique d'un beau film ...

Franchement, je me suis éclaté à lire ton blog tous les jours depuis le début et c'est le seul qui m'a vraiment fait comprendre ce qu'était les WSOP en dehors des médias ( vendus ? ) type Bluff / Pokernews.

N'étant jamais aller à Vegas, j'ai aussi adoré tes virées qui m'ont permis de visiter la ville et de connaitre son ambiance au point de la connaitre mieux que des amis qui y sont aller plusieurs fois :) ...

Pour conclure je dirais que tu as fait un super boulot sur ce blog et que tu n'a pas à rougir des articles que tu as écrit ( sur le blog comme sur WAM ou MadinPoker ) car il était vraiment super bien fait :).

J'espère sincèrement que tu continuera ce travail car je pense que tu est vraiment bon là dedans :).

Si jamais tu change de blog ou que tu te mets à écrire ailleurs, n'hésite pas à me mailer : smallpox2@wanadoo.fr

Anonyme a dit…

Merci Benjo pour m'avoir permis de suivre ses WSOP pendant de si long moments.

A très bientôt.

Millautovic

Anonyme a dit…

Un grand merci d'avoir tenu se blog régullièrement à jour. Je sais que ça a du être difficile car je vous ai suivi en même temps sur les différents sites pour lesquels vous travaillez et je me demande encore comment vous avez tenu le cou...

Et ce fut un réel plaisir à chaque fois de lire les nouveaux articles .
Un peu d'émotions dans ce monde ou elles sont si peu présentes rend votre blog attachant et divertissant à la fois.

Merci

Julien

PS: Désolé pour l'ortographe mais je parle flamand

Anonyme a dit…

Merci Benjo,

je me suis éclaté à lire ton blog, toujours teinté d'humour et tout à fait professionnel !

Bravo à toi, tu as trouvé le ton juste pour parler aux joueurs qui veulent autres choses que des bad beat stories :)

Continue sur ta voix, passe de bonnes vacances à Vegas redevenue si calme... next step : Barcelone ?

++
Laurent