mardi 17 juillet 2007

La der des der

Aujourd'hui se déroule l'ultime table de l'ultime tournoi des World Series of Poker 2007. Je suis en salle Média pour suivre la finale en direct. Ce post sera régulièrement mis à jour tout au long de la journée.... N'hésitez pas à appuyer sur la touche F5 de votre clavier pour rafraichir la page.

12h00 - Arrivée au Rio avec Ed, par la porte de derrière. La salle Médias n'est pas trop encombrée et je m'installe sans problème. Dernière journée avec les collègues après 45 jours passés ensemble. Poker Listings, Blonde Poker, PokerStars Blog, Wicked Chops, Poker Biz, PokerRoom... Ils sont venus, ils sont tous là.

12h20 - La finale commence dans l'Amazon Room. Je suis dans la salle Médias et comme la télé est éteinte, je n'ai aucune idée de ce qu'il se passe.

Les hauteurs des tapis au départ :

Seat 1 - Raymond Rahme - 16.32 million
Seat 2 - Alex Kravchenko - 6.57 million
Seat 3 - Lee Childs - 13.24 million
Seat 4 - Jerry Yang - 8.45 million
Seat 5 - Lee Watkinson - 9.925 million
Seat 6 - Tuan Lam - 21.315 million
Seat 7 - Philip Hilm - 22.07 million
Seat 8 - Jon Kalmar - 20.32 million
Seat 9 - Hevad 'Rain' Khan - 9.205 million

12h40 - Je pénètre à l'intérieur de l'Amazon Room. Comme prévu, le petit podium a été laisse en l'état : il n'y a bien evidemment aucun siège de libre et je n'ai pas de place réservée, contrairement à l'an passé. Il y a des télés un peu partout dans la salle, mais elles ne diffusent que l'image de la caméra suspendue au dessus de la table, utilisée pour montrer les flops. Environ 200 personnes font la queue, avec le vain espoir de choper une place dans les gradins. Commentaire d'Owen : "C'est naze".


Comme vous le voyez, je suis aux premières loges pour suivre l'action

12h50 - J'achète un paquet de chips, des biscuits Oréo, et une salade de morceaux de fruits coupés en dés. C'est trop bon.

13h00 - La télé est toujours éteinte en salle média. Je ne vais pas dépenser 20$ pour regarder la finale sur Internet avec une connection de tortue, donc le seul moyen de savoir ce qu'il se passe est de lire les mises à jour de Poker News.

13h27 - Enfin, le direct de la table finale vient de démarrer sur la télé de la salle Média. Nous assistons en direct à la première élimination de la journée. Surprise : il s'agit du chip-leader au départ de la table finale, Philip Hilm, qui envoie au turn avec une paire plus un tirage couleur. Il y a 40 millions au pot et c'est Jerry Yang qui ramasse avec sa top-paire, top kicker (As-Roi).

13h30 - Owen cherche un titre rigolo pour annoncer l'élimination de Hilm sur PokerListings (ils publient systématiquement des jeux de mots rigolos quand un joueur sort) Ma suggestion de "Hilm Hammered" est publiée cinq minutes plus tard.

13h35 - Pause toilettes : merci à Pauly de m'avoir indiqué la localisation des chiottes secrets du Rio, où je peux faire ma transaction tranquillement sans être dérangé, tout en lisant le dernier numéro de Bluff Magazine avec Phil Hellmuth en couverture (bof bof)

13h57 - Lee Watkinson est éliminé en 8e place, à tapis preflop avec A7 contre le A9 de Jerry Yang. Il y a 20 millions au pot. Jerry a relancé depuis le petit blind. Lee a poussé son tapis de gros blind. Jerry a réflechi plusieurs minutes avant de faire un excellent call. Jerry Yang étend son chip-lead d'une manière très "Jamie Goldienne" et passe à 55 millions en jetons. Il a presque la moitié des jetons de la table alors qu'il reste encore 7 joueurs.

13h58 - Un employé du Rio pousse un plateau de sandwichs dans la salle Médias. Miam.

14h20 - Tout en gardant un oeil sur l'écran de télé, je commence à rediger le récit de la journée d'hier, qui fut, c'est le moins qu'on puisse dire, riche en émotions fortes. Ca sera publié en dessous de ce post, d'içi la fin de la journée.

14h28 - Jerry Yang surrelance Lee Childs à tapis. Celui-ci paie après une longue réflexion. Il retourne Roi-Valet dépareillé. Yang retourne Valet-Huit de pique, et, etonnamment, brandit les poings comme s'il avait le meilleur jeu (ce qui n'est clairement pas le cas). Un huit apparait au turn et la salle Média érupte aux cris de "lol @ donkaments". Childs manque son tirage couleur sur la dernière et est le troisième sortant en deux heures de jeu. Tous les trois se sont fait sortir par Jerry Yang. Je me demande à voix haute quelle est la nouvelle ligne de pari concernant la fin de cette finale : 17 heures, peut-être ? Cette finale commence à prendre une tournure pour le moins étrange.


En direct depuis la salle Média

14h30 - Pause de 20 minutes. Pauly vient nous dire bonjour en salle média. En sa position de reporter pour PokerNews, il est le seul et l'unique à couvrir la finale de près, au bord de la table, avec son collègue BJNemeth.

14h48 - Les hauts parleurs diffusent la radio de Bluff Magazine, ils commentent l'action en direct. Nolan Dalla répond aux questions des auditeurs, il commence à me casser les oreilles.

14h55 - Reprise de la partie.... Rappelons que 3 joueurs ont sauté en 28 mains à peine. C'est n'est pas d'un crapshoot pour pigeons qu'il s'agit, mais bien de la finale du plus prestigieux tournoi de poker du monde. Quoique, des fois, j'ai des doutes.

14h59 - Précision de Simon Young du blog PokerStars : "Yang possède 49% des jetons en jeu."
Il a 62 millions de tapis, son concurrent le plus proche est Tuan Lam avec... 20 millions. Les blindes sont de 150,000/300,000 avec 40,000 d'ante.

15h00 - Tikay de BlondePoker : "Jerry Yang is Jamie Golding that final !"

15h10 - Pause clope avec George Mcintosh de PokerRoom. Plus que jamais, canicule complète içi à Las Vegas, ou seulement 2 minutes en plein soleil sont suffisantes pour te donner l'impression d'être dans une cocotte-minute.

15h43 - Un mec de Bluff Magazine m'a entendu parler avec Dan (Pokerati) du lien pirate permettant de voir la finale gratos sur Internet. Il a aussitot bondi sur son téléphone. Bien entendu, j'ai refusé de lui donner le lien et l'endroit où je l'ai trouvé. Avis aux mecs du ClubPoker : si la vidéo se coupe brutalement dans les minutes qui viennent, c'est à moitié de ma faute. Moi et ma grande bouche... Je suis quand même stupéfait qu'ils ne soient pas au courant que ce genre de piratage existe.

15h56 - Encore un showdown à tapis préflop ! L'homme du KGB, le Russe Alex Kravchenko, vient de doubler son tapis avec Roi-Valet de pique contre la paire de 3 de Henad "Rain" Khan, qui se retrouve du coup en bien mauvaise posture. Je reste persuadé que Kravenchko est apparu dans le film "Les Joueurs" dans la scène ou Edward Norton triche contre les deux Russes au Chesterfield Club.


RainKhan, calmé après cette coin-flip perdue

16h08 - J'ai retrouvé le meilleur thread jamais crée sur le forum US 2+2

16h12 - Un type passe dans la salle Média pour offrir des trucs gratuits marqués "Bicycle". J'ai reçu une thermos à café. Trop bon.

16h16 - Incroyable ! Décidement, cette finale du Main Event 2007 ne nous épargne aucun rebondissement rocambolesque.

Jerry Yang relance avant le flop, et RainKhan surrelance depuis le petit blind, lui laissant à peine 3 millions derrière. C'est payé par Yang.

Avant même que le flop ne tombe, RainKhan annonce qu'il est à tapis "dans le noir" !

"Du jamais vu depuis la finale 1984", annonce l'historien du poker Gary Wise.

Le flop apporte un Roi, un 2 et un 4. Jerry Yang paie rapidement et retourne deux Valets. Il a vu juste : RainKhan a manqué son flop avec As-Dame. Le turn est un 3 : Rainkhan a trouvé un tirage de quinte. Il peut toucher sur la rivière un As, une Dame ou un 5 pour survivre.

"Pitié, pas ça", supplie Matt de PokerListings. Il n'a rien contre RainKhan mais comme nous, il n'a qu'une envie : que cette finale se termine le plus vite possible.

La rivière est un 3 : soupir de soulagement en salle de presse, tandis que l'instoppable Jerry Yang élimine son quatrième adversaire d'affilée en moins de 60 mains.

16h38 - Suite de l'épisode du canal Internet pirate : je reviens en salle Média pour trouver une carte de visite glissée sous mon ordinateur. Au dos, un message de Dan (Pokerati), me demandant discrètement l'adresse de mon blog pour que l'espion de Bluff ne nous entende pas. On se croirait dans "Les Hommes du Président", j'adore.

16h39 - A la vue des chip-counts les plus récents, il me semble que Jerry Hang est favori pour remporter ces putains de championnats du monde, mais je peux me tromper :

Seat 1 - Raymond Rahme - 15.955 million
Seat 2 - Alex Kravchenko - 5.17 million
Seat 4 - Jerry Yang - 73.04 million
Seat 6 - Tuan Lam - 19.915 million
Seat 8 - Jon Kalmar - 13.405 million

16h59 - Yang continue de jouer large et double Kravchenko avec Valet-Dix contre As-Dix. Cette fois-ci, par de miracle pour Yang. Le Russkof double son tapis. Déception en salle média. Bon Dieu, torchez-moi ce tournoi en vitesse.

17h11 - Un joueur de plus prend la porte de sortie : pour la première fois, ce n'est pas Jerry Yang qui s'en charge. John Kalmar se retrouve à tapis contre Raymon Rahme. Les mains, respectivement : As-Roi et paire de Valets. Un bon vieux coup à 50/50 comme on les aime. Massés devant la télé, nous prions silencieusement pour un tout petit flop. C'est exactement ce qui se produit, et John Kalmar est éliminé en 5e position. Il remporte un million, en gros.

Est-ce que cette loterie a une chance de se terminer avec la pause dîner ?

17h34 - Pause de 10 minutes pendant lesquelles j'écoute en boucle cette chanson (une reprise ?) de Paul Weller. Trop bon.

17h43 - Je me suis dit qu'une photo de Lacey Jones vous ferait plaisir. Elle réalise les interviews des joueurs pour le site officiel des WOSP. Je la croise tous les jours en salle de presse. Merde, je viens de baver sur le clavier. Elle parle Français couramment. Extrait du dialogue que j'ai pu avoir avec la demoiselle :

Moi : "Gniiiiii..... Graaaaaah.... Beuuuuuh"
Elle : "Je vous demande pardon ?"



17h47 - La température en salle de presse est actuellement de 12° environ (Lacey n'est pas là). Je crois que je suis assis trop près du climatiseur. Il faut que je sorte me réchauffer un peu.

18h09 - Une fille vient me voir, se présentant comme venant d'ESPN (la chaine qui diffuse les WSOP) et me demande où peut-on trouver les liens pirates de la table finale. Je lui réponds vaguement que j'ai trouvé l'info sur le forum 2+2. (Les modos de ce forum ont depuis effacé le lien)

18h14 - Garée juste devant l'entrée de service, la BMW de cet enfoiré de Jeffrey Pollack. Le bloggeur de PokerPages, Justin West, contemple l'engin à 80,000$ et commente : "Si je devais choisir une seule bagnole à rayer avec mes clés...."



18h17 - J'ai beau raler depuis 6 semaines sur le traitement imposé aux médias non exclusifs, force est de recconaitre qu'Harrah's ne nous laisse par mourir de faim :


Un buffet tous les jours depuis le début du Main Event, merci Harrah's, mais sinon j'ai le droit de regarder la finale ? Non ? Ah bon...

18h22 - L'envoyé de la mafia Russe, agent double tueur de Yankees durant la Guerre Froide, et accessoirement excellent joueur de poker Alex Kravchenko vient de doubler contre Tuan Lam au cours de.... devinez quoi ? Oui, c'est bien ça, au cours d'un coup à 50/50 à tapis avant le flop. Quelle surprise ! Paire de 3 pour Popov contre Roi-Dame pour Tong : un 3 au flop donne la gagne et le pot de 19 millions à notre ami Soviétique. Il a été joint au téléphone par Mikail Gorbatchev, qui lui aurait dit : "le Kremlin compte sur toi, camarade"

18h32 - Extrait de Pokerati.com : "Somewhere out there the ESPN live feed can be seen for free. Benjo informed us of this with his angry Frenchman’s smirk, and when ESPN’s Andrew Feldman, with great concern, asked for the link, Benjo responded [thick accent here], “I am note go-eeng to tell you!”" Allez Dan, je te rajoute dans la liste des potes.

18h39 - Miracle ! On commence à voir des flops. Quelqu'un a du venir leur dire que ça joue comme des pieds et que l'on assiste là à la finale la plus rapide de toute l'histoire des WSOP. Vont-ils faire durer le suspense afin qu'ESPN obtienne assez d'images pour le montage télévisé ?

18h51 - Johnny Chan est arrivé pour coacher Jerry Yang. Toujours dans les bons coups, celui-là... Y'a du pourcentage dans l'air ! Chan, double champion du monde 87/88, doit être de bon conseil puisque ses tuyaux avaient mené Jamie Gold vers la victoire l'an passé. Si Yang remporte le Main Event, Johnny Chan pourra s'adjugera le titre de double champion monde du monde des coachs 2006/2007 !

19h00 - Les quatre joueurs restants sont partis bouffer (ensemble ?), ils reviendront dans une heure et demi. 91 mains ont été jouées en 6 heures de jeu, pendant lesquelles 6 joueurs ont subi l'élimination. En 2006, la finale avait duré 236 mains.

19h03 - J'ai faim aussi, je m'en vais manger avec PokerListings chez les Irlandais du Rio : au Tilted Kilt. A+

20h34 - Les joueurs sont de retour, et moi aussi. J'ai passé la dernière heure à ingurgiter sans vergogne aucune des "Hair Pasta" (pâtes très fines, sauce tomate) avec des morceaux de blanc de poulet à mourir de bonheur. Il fait toujours aussi froid dans la salle de presse, de quoi mourir aussi, mais pas de bonheur, bordel.

Sinon, j'enverrai une photo dédicacée de Lacey Jones au prochain lecteur qui postera un commentaire comportant le mot "choucroute".

21h12 - Tuan Lam double son tapis contre Jerry Yang. Barry Greenstein en personne est venu apporter the "Ace on the River". Hé ouais.

21h45 - Jerry Yang continue d'etre généreux avec ses jetons. Cette fois-ci, c'est Ivan Drago, euh, Alex Kravchenko qui en est l'heureux bénéficiaire, avec un sympathique et facile double-up avec deux Rois contre As-Dix. Du coup, les tapis s'équilibrent :

Seat 1 - Raymond Rahme - 30.45 million
Seat 2 - Alex Kravchenko - 27.6 million
Seat 4 - Jerry Yang - 47.725 million
Seat 6 - Tuan Lam - 21.7 million

22h08 - J'ai craqué... Le vent frais de l'air conditionné dans la salle Média... J'en pouvais plus. J'ai demandé de l'aide au garde de sécurité posté à l'entrée, qui a appelé du renfort qui n'est jamais venu. Finalement, j'ai été obligé de faire quelque chose que je m'étais juré de ne jamais faire durant ces WSOP : donner du pognon à ces enfoirés d'Harrah's, en allant acheter un pull à la boutique officielle du tournoi. J'en ai cherché un blanc, mais il n'y avait que des grandes tailles : XXL. Ces idiots d'Américains sont tellements gras qu'il y a plusieurs déclinaisons : 2XXL, 3XXL.... et ce jusqu'à 6XXL (véridique !) Bon, le sweat rouge est sympa, mais ca me fait vraiment mal au cul d'engraisser les fossoyeurs des WSOP. Le vendeur m'a fait une réduction en voyant mon badge presse, j'ai payé 34$ au lieu de 40.


Ca va mieux comme ça

22h14 - Comme nous le rapellent toutes les deux minutes les animateurs de Bluff Radio, les World Series of Poker sont sponsorisés par Milwaukee's Best Light, officiellement la bière la plus dégeulasse de tout le continent Américain. Mais comme ce sont eux qui ont offert le plus d'argent à Harrah's, ils ont été tout naturellement choisi pour representer le plus gros tournoi de poker du monde.

22h17 - Un scoop en exclusivité mondiale : la suite du mythique film pokéristique "Les Joueurs" ("Rounders" en VO) est en cours de tournage.... en Europe ! Des extraits du script -intitulé fort justement "EuroRounders" - en Anglais, sont disponibles en cliquant le lien suivant. Lecture obligatoire pour ceux qui connaissent le film par coeur. Les autres auront peut-être un peu du mal à suivre les nombreux rebondissements de l'intrigue de cette oeuvre cinématographique qui s'annonce déjà comme un grand succès à Monte-Carlo (entre autres)

22h46 - Pause de 20 minutes, l'occasion d'une petite clope dehors en compagnie de divers employés du Rio. Les gardes de sécurité chargés d'apporter le cash sur la table lors du tête à tête final ont été appelés en catastrophe en milieu d'après-midi, vu le rythme de l'action à ce moment. Maintenant que la partie s'est considérablement ralentie, ils se tournent les pouces en attendant la délivrance. Un superviseur se plaint de la lenteur que prennent les joueurs pour agir. Bon, un petit geste, messieurs les finalistes : grouillez-vous, bordel ! Et arrêtez de refléchir une heure avant de jeter votre 7-2 dépareillé après une relance.

23h09 - OK, pour la première fois, le mec à tapis est largement derrière, nous donnant à tous un immense espoir de voir la finale se diriger vers sa conclusion. Eh ben non, puisque le petit tapis en question, Tuan Lam, a chatté comme un porc angevin avec As-5 de coeur contre les deux Dames de l'ami Raymond. Un As tombe sur le flop, sauvant Tuan de l'élimination.

Extraits sonores en salle Média :

"-Bordel de merde."
"-Sans déconner."
"-Fuck me !"
"-C'est une blague ?"
"-Ca va jamais finir."
"-Je dois faire caca." **

** pour cui là je suis pas sur

23h35 - Hum... Je viens de me faire "rickroller" par Ed après avoir cliqué un peu trop vite sur un lien qu'il m'a envoyé par MSN. Ce n'était pas un lien Youtube, donc je ne me suis pas méfié. Le volume de mon ordi était à fond, je me suis fait foutre de ma gueule par toute la salle Média. Pour les ceusses qui ingorent ce qu'est un rickroll, cliquez içi et puis aussi là.

23h57 - Je viens de faire un tour à l'intérieur de l'Amazon Room, histoire de voir si je pouvais m'inscruster sur le podium. Mes couilles ! Y'a pas moyen, me suis fait jeter par un agent de sécu gaulé comme le père Dodu. Toute façon, ça dort, là dedans, on est bien mieux en salle de presse.

Les chip-counts n'ont pas trop bougé depuis un moment :

Seat 1 - Raymond Rahme - 23.9 million
Seat 2 - Alex Kravchenko - 20.2 million
Seat 4 - Jerry Yang - 51.275 million
Seat 6 - Tuan Lam - 32.1 million

Du coup, je vais vous parler d'un sujet autrement plus intéressant : les sucreries dont je vais m'empiffrer d'içi une minute :



Dans le fond, vous noterez le visage égrillard de Neil, le photographe du blog PokerStars, à la vue de mes roboratives victuailles. Il a bien raison, le bougre : disons-le sans détour, les chips de Miss Vickies sont tout simplement les meilleurs du monde. Quand aux M&M's, leur réputation n'est plus à prouver. Je suis plus réservé quand au Pepsi, que j'ai toujours trouvé faiblard par rapport au Coca-Cola. Cette dernière boisson est, étrangement, quasiment impossible à trouver à Vegas. Pepsi aurait t-il remporté la bataille qui l'oppose au géant d'Atlanta ? Mais j'en sais rien, moi, arretez avec vos questions, bordel.

00h22 - Autant vous le dire tout de suite, c'est pas la joie en salle de presse... Encore un short-stack, l'ami Raymond Rahme, qui se retrouve aux portes de l'élimination, à tapis largement derrière avec As-Dame contre les deux Dames de l'ami Jerry.

Et boum ! L'As au flop ! Il n'en restait plus que 3 dans le paquet !

Les connaisseurs se rappelleront que Joe Hachem avait survécu une situation parfaitement identique en décembre dernier lors de la finale du WPT du Bellagio. J'y étais, et ai encore en mémoire les tremblements qui avaient secoué la salle entière quand la dernière Dame du paquet était tombée sur la rivière pour sauver Hachem et l'emmener vers la victoire.

Rien de tout ça içi : le turn et la rivière sont sans danger, et Raymond double son tapis : il reste quatre joueurs, et c'est toujours le statu-quo.

"Parfait !" gueule Schronk de PokerNews ! "J'avais pas envie de rentrer chez moi, de toute façon. Je commence à m'attacher à cet endroit"

Le chip-lead de Jerry Yang a fondu, sur un coup de malchance, mais bon, il a été lui même chanceux de nombreuses fois aujourd'hui, alors bon... Pour Raymond, c'est l'inverse : il chatte comme un cocu après s'être fait défoncer contre le As-5 de Tuan Lam. Bref, chacun son tour (comme à Confesse, dirait ma mère)

00h30 - Phil Hellmuth commente l'action pour Bluff Radio et remarque : "J'avais prévu d'aller jouer en cash-games ce soir, mais on dirait bien que je vais rester en votre compagnie."

"Tant mieux pour toi", je lance à travers la salle de presse. "Un peu d'argent d'économisé !" [rires]

00h36 - C'est décidé : si dans une heure, ce machin n'est pas terminé, j'attaque la bière. Simon et Otis approuvent l'idée.


Couverture en direct devant la télé : au plus près de l'info, coco

00h55 - Je suis systématiquement prévenu des gros coups par les cris des collègues placés le plus près de la télé. Pour la énième fois, deux des finalistes sont à tapis avant le flop. Je me précipite. Sur l'écran, je ne vois que les jeux étalés sur le tapis : As-Roi contre paire de 8.

Je m'enquiers : "Euh, qui c'est qu'on encourage, là ?"

"-Il faut que les 8 tiennent pour qu'on se sorte un peu de ce bourbier."

Il s'avère que Jerry est l'heureux possesseur de cette paire de 8. Je dis "heureux", car il obtient de suite un troisième 8 sur le flop, scellant l'élimination du kolkhoze Kravchenko en 4e place. Il ramènera à Moscou 1,8 millions de dollars qui seront réinvestis dans la traite des blanches et le commerce de drogue avec des pays anciennement d'obédience communiste*.

* note : cette information n'a pu être vérifiée avec certitude, mais y'a quand même des chances que ce soit vrai**
** c'est pas vrai

01h19 - Avant le départ de la finale ce matin, des tas de paris ont été lançés, nottament en ce qui concerne l'heure à laquelle la partie allait se finir.

Phil Gordon, ce pigeon, avait établi l' "over-under" à 5h30 du matin (chacun des deux parieurs choisit son camp : en dessous ou au dessous de cette heure) Gordon a choisi l'over, estimant que la finale allait se terminer après 5h30.

Pigeon ! Nolan Dalla, directeur de la com' des WSOP, s'est empréssé de prendre le pari avec Gordon, pour plusieurs milliers de dollars. Sauf accident dramatique (du genre panne de courant ou débarquement des Russes après la défaite de Kravchenko), Dalla devrait remporter sa mise sans problème.

Gordon est vraiment naze. Une simple vérification des archives lui aurait permis de se rendre compte qu'aucune finale de ces 4 dernières années ne s'est terminée après 5 heures du matin, alors qu'elles commencaient à l'époque à 14 heures (et non Midi, comme aujourd'hui)

01h39 - Tout au long de cette finale, Jerry Yang a prouvé sa totale incapacité à coucher des mains faiblardes. Pas que cela l'ait trop handicappé, car en plusieurs occasions, ses nombreuses prises de risque se sont révélées être en fait tout à fait justes. Témoin cette dernière main qui nous mène tout droit en tête à tête, quand sur le flop As-Huit-Valet, Jerry a relancé à 10 millions (!), pour se voir aussitôt relancer à tapis par le vieux Raymond. Jerry a pris son temps, longuement, sous les yeux de toute la salle Média, dont les commentaires fusaient :

"-Il va payer, c'est sur. Chaque fois qu'il a attendu une plombe, il a fini par suivre."
"-Il est derrière, il a un tirage au mieux."
"-Comment il peut être en train de reflechir après avoir investi plus de 10 millions dans ce pot."

Jerry a continué sa longue réflexion, promptant certains collègues à gueuler "clock !". Comme prévu, il a payé l'énorme mise, et retourné As-5 : top paire avec un kicker médiocre. Une main extremement limite.

Mais aussitot que Jerry ait annoncé "call" et retourné sa main, tout le monde a compris en voyant le visage de Raymond que Jerry avait vu juste (s'en rend-il compte, d'ailleurs ?). Raymond était en plein "bluff" avec une paire de Rois qui a eu la malchance de trouver un As au flop (une des situations les plus tristounettes au Texas Hold'Em, on est d'accord).

Le turn et la rivière n'ont rien changé, faisant du papy Sud Africain Raymond Rahme, 62 ans (doyen de la finale), notre troisième place. Il remporte 3 millions de dollars qui serviront à acheter assurances décès, couches Confiance, colles à dentier et escaliers électriques comme dans les pubs avec Pierre Bellemarre ou Raymond Poulidor *

* Information non confirmée, en cours de vérification par le Bureau de Vérification du blog "Las Vegas, off the Record". Une équipe de passionnés travaillant d'arrache pied jour et nuit pour vérifier que l'on écrit pas de conneries.

02h11 - Dernière ligne droite.... L'ultime duel des 38e World Series of Poker ! Un champion va être couronné d'une minute à l'autre.

Les tapis au départ du face à face :

Jerry Yang 104 millions (!)
Tuan Lam 23 millions

Les blindes sont de 300,000/600,000 avec une ante de 75,000.

D'içi très peu de temps, mon marathon de 45 jours aux WSOP va s'achever....


Jerry Wang : futur vainqueur, en principe


Tuan Lam : pour une serrure pareille, la seconde place, c'est pas si mal

03h15 - Après une heure de tête à tête totalement dominé par Yang, celui-ci grimpe à 120 millions contre les 10 pauvres millions de Lam. J'ai pas trop fait gaffe à ce qui s'est passé, pour vous dire la vérité. Du journalisme total !

03h20 - Et au moment où j'écris la mise à jour précédente, Tuan Lam double pour repasser à 20 millions.

03h47 - Jerry Yang est le nouveau champion du monde de poker ! Tapis preflop : 88 contre As-Dame de carreau. Tuan Lam touche la Dame au flop, mais Yang obtient une quinte runner-runner ! Jerry Yang remporte 8,5 millions de dollars.

Je fonce récupérer un cliché du vainqueur.... A tout de suite (prochaine mise à jour dans un nouveau post)

15 commentaires:

thomas a dit…

Et le petit lien pour la vidéo, STP ?

Benjo a dit…

aucune idée... va voir sur le forum de www.clubpoker.net, section "circuit pro", il y a quelques discussions à ce sujet.

Benjo

Romain a dit…

Salut Benjo,

Aurais tu connaissance de la fameuse Chook Road ? Est ce loin de Vegas ? Je cherche la Chook Road , parce qu'apparement, il y a un resto francais assez interessant...

(Ok ...la chook route...)

c'est mauvais je sais, mais il est tard ici, on est quelques CPistes a se faire chier devant la redif.

(je sais vraiment pas si j'ai merité la photo :p )

Diksus a dit…

Choucroute !!

par contre sans Camel toe la photo stp...

tres bon blog sinon, keep up the good work !

Anonyme a dit…

Y a quoi dans leur sandwichs ?
Zeb

Romain a dit…

Ils avaient pas plus discret en badge ?


(Quand au rouge , il est plutot orange, et t'aurais pu demander a Lacey Jones qu'elle te rechauffe, ca coute moins cher, ca fait moins mal au cul, et c'est pas le Harrah's que tu vas engrosser ^^ )

Benjo a dit…

Zeb : des sandwiches au jambo ou au rosbif, parfois du végétarien, et aussi de la dinde de temps en temps.

Romain : C'est bien du rouge même si l'éclairage est trompeur.

Quand aux badges, il est évident qu'ils sont voyants pour qu'on puisse reperer et différencier de loin ceux qui en portent de ceux qui n'en portent pas (du genre, les touristes à dégager)

Anonyme a dit…

Ce petit mot pour te remercier de ces semaines de commentaires.
J'ai adoré.
Dommage que ça finisse en queue de poisson à cause du refus d'accès à la TF. Pourtant tu le mérites amplement.
Merci.
stefal

Benjo a dit…

Bizarrement (ou pas), je m'amuse 10 fois plus à délirer en salle de presse en racontant tout ce qui me passe par la tête. Et la télé au fond de la salle me permet de voir quand deux joueurs se retrouvent à tapis.

Là bas, assis sur le gradin devant la table finale, dans le noir, je m'endormirais..

Anonyme a dit…

Benjo, Moi je veux bien te rembourser ta perte financière concernant le pull... Juste pour craner un peu avec les potes !
On en parle sur le site de Poker à Lille quand tu rentres !!

G-Rem23

Anonyme a dit…

Best blog ever.

Benjamini a dit…

la main finale est hallucinante de chance... sortir la straight avec la turn et la river... voilà Benjo, tu vas pouvoir rentrer en terre française et taper une bonne choucroutte (j'aurai droit à une photocopie couleur de la dedicace ?).

En tout se fut un plaisir quotidien de te lire Benjo. Bon retour sur Lille.

Benjamini

Anonyme a dit…

" Anonyme a dit...

Best blog ever.

02:52 "

Incroyable, je venais poster la même chose :(
Alors disons, best main event commentary ever.

sane79 a dit…

bravo et merci pour tes multiples coverage (sur tous les sites)
tu as bien mérité ton repos jusqu'au prochain tournoi !!!

merci pour tout benjo

Sébastien a dit…

Félicitation, ton blog est vaiment sympa, tu as fait un super boulot avec tes petites histoires off tu m'as fait déliré.
Connais pas le champion du monde mais jespere quil joue mieux que Gold qui pour moi est un bon chanceux.
Bravo Benjo je sais pas si tu viens sur Paris mais si c le cas jespere te retrouvé autour d'une table de l'ACF, du concorde ou du wagram.